Interviews de Dan Baker

Dan-Baker

Les interviews de Dan Baker sont toujours intéressantes. Pourquoi ? Parce qu’il répond toujours sans langue de bois, ce qui est particulièrement appréciable de la part d’un gars qui a été pendant 18 ans le head of strength & conditioning des Brisbane Broncos, l’un des clubs les plus prestigieux et les plus titrés de NRL (Rugby à XIII australien). Je les lis très souvent et trouve à chaque fois quelque chose de nouveau pour progresser dans mon travail. Voici quelques liens vers ses interviews :

Pour Freelap USA :

http://www.freelapusa.com/strength-and-power-coach-dan-baker-interview/

Pour Mladen Jovanovic :

http://complementarytraining.blogspot.se/2011/05/interview-with-dan-baker.html

http://complementarytraining.blogspot.fr/2013/11/no-holds-barred-interview-with-dan.html

Site web de Dan Baker :

http://www.danbakerstrength.com/

Fred Marcérou – 04/06/2014

Publicités

Sonny Bill Williams est-il humain ? par Keegan Smith

Sonny Bill Williams est certainement le joueur de rugby le plus médiatique de tous les temps. Formé au Rugby à XIII, il remporte la prestigieuse NRL avec les Canterbury Bulldogs et devient international néo-zélandais à seulement 19 ans (2004). Passé à XV, il devient champion du monde avec les All Blacks en 2011 et rajoute le Super 15 à un palmarès déjà garni (2012). De retour à XIII pour la saison 2013, il vient juste de remporter le Minor Premliership (1er de la saison régulière) avec les Sydney Roosters. En parallèle de sa carrière de rugbyman, il mène un carrière de boxeur avec tout autant de succès.

« SBW » est le prototype même du joueur de rugby moderne, il possède des qualités physiques, techniques et mentales de très haut niveau. Alors qui de mieux que son préparateur physique actuel pour nous parler du phénomène ? Dans sa rubrique mensuelle pour le blog de Brian Smith : Smithy speaks, Keegan Smith nous fait découvrir la personnalité et la philosophie de vie qui font de Sonny Bill Williams un athlète hors du commun, en avance sur son temps…

SBW human ?

par Keegan Smith, strength & power coach chez les Sydney Roosters

Retrouvez l’introduction à cet article sur KeeganSH.com : Training Sonny Bill Williams

Le blog de Brian Smith : www.smithyspeaks.com.au

SBW
Un maximum de masse musculaire fonctionnelle pour un minimum de masse grasse chez un athlète de +100kg

Fred Marcérou – 11/09/2013

Charles Poliquin – Pourquoi vous DEVEZ entraîner votre force maximale

La majeure partie de ma vision de la préparation physique résumée en un article. L’entraînement de la force maximale est le socle du développement de toutes les autres qualités physiques et d’une composition corporelle optimale.

Charles Poliquin – Get strong : Why you should train for maximal strength & 10 tips to do so 

Résumé de l’article

Les bienfaits de l’amélioration de la force maximale :

  • Plus vous êtes fort, plus vous pouvez devenir rapide et puissant grâce à un entraînement approprié
  • Etre fort et équilibré permet de réduire le risque de blessure et permet de bouger avec plus de facilité
  • Une grande force musculaire vous permet d’appliquer un stimulus plus intense si votre but est de construire du muscle
  • Vous pouvez arriver à des performances impressionnantes si votre but est d’avoir un physique sec et athlétique
  • La force est d’une aide majeure quand vous avez besoin de bouger un objet lourd ou si vous êtes dans une situation délicate physiquement parlant
  • Des niveaux de force importants sont en corrélation avec le niveau des hormones anabolisantes, telles que la testostérone, qui ont un impact positif sur votre composition corporelle et votre santé

Devez-vous réellement mobiliser de lourdes charges pour devenir fort ?

Absolument.

Comment notre corps gagne de la force ?

En mobilisant des charges lourdes, votre corps recrutera plus d’unités motrices, ce qui résultera en un recrutement plus important de fibres musculaires. Plus de fibres musculaires activées = plus de force.

Gagner de la force est un acte qualifié

  • Un bon niveau de force de base vous permet de tirer plus de bénéfices de votre entraînement
  • L’entraînement de la force permet de recruter un plus grande nombre de fibres « rapides », et n’importe quel athlète est bénéficiaire d’un entraînement des muscles les plus puissants avec des charges lourdes
  • La force est maximisée avec des entraînements courts et fréquents si l’intensité et le volume augmentent

Vous pouvez perdre du gras et gagner du muscle en mobilisant des charges lourdes

Charges lourdes -> Recrutement des fibres de type II (rapides) -> Augmentation du métabolisme de base -> Perte de masse grasse.

Force plus grande = Muscles plus gros

Charges lourdes -> Recrutement des fibres de type II -> Augmentation de la masse musculaire. Les fibres de type II ont une capacité à s’hypertrophier jusqu’à 2 fois plus que les fibres de type I.

Comment mettre en pratique tous ces points ?

1. Soyez sûr de maintenir votre équilibre structurel

2. Travaillez aussi vos exercices d’assistance en force, pas qu’en endurance

3. Utilisez des charges libres plutôt que des charges guidées

4. Utilisez des barres/haltères au diamètre plus important pour améliorer votre grip

5. Sélectionnez les aliments qui favorisent une bonne récupération

6. Pour être fort il faut s’entraîner toujours plus dur (attention ici on ne parle pas du No pain, No gain, mais ayez pour objectif de faire évoluer vos charges de travail avec votre progression physique)

7. Entraînez-vous en excentrique, soit en utilisant des charges supra-maximales, soit en modifiant le tempo de vos répétitions

8. Essayez la Méthode 1-6 (expliquée ici)

9. Adoptez la règle des 2% si vous avez un niveau intermédiaire (expliquée sur demande)

10. La méthode 4-5% est conseillée si vous avez un niveau avancé (expliquée ici)

Interview de Marc Vouillot par Rudy Coïa

Interview de Marc Vouillot, le plus grand spécialiste français de l’entraînement de la force, par Rudy Coïa du site superphysique.org. Pour l’avoir déjà entendu en conférence c’est un personnage haut en couleur avec beaucoup de charisme, de connaissances et d’expérience de terrain en tant qu’athlète et entraîneur. J’adore sa façon de voir les choses… à part le chapitre sur le dopage et celui sur la diététique dans cet interview =D

Interview de Marc Vouillot par Rudy Coïa

Erik Korem : The new era of high performance

Tombé un peu par hasard sur cette vidéo, je dois dire que les propos tenus par Erik Korem, head performance de l’Université du Kentucky, sont juste brillants…

Si vous comprenez l’anglais, vous comprendrez comment entraîner des athlètes de haut niveau.

Contrôle et quantification de la charge d’entraînement : exemple du Rugby

Benjamin Del Moral est le préparateur physique du LOU Rugby (Lyon – Pro D2). J’ai eu la chance de le rencontrer lors de la 1ère Journée Nationale Prévention du Sportif à Lyon le 20 juin dernier où j’ai beaucoup aimé sa présentation sur les mouvements préparatoires inspirée de sa formation chez Athletes Performance aux USA. S’en est suivie une longue discussion entre nous qui a notamment tourné autour de la quantification et du contrôle de la charge d’entraînement dans le rugby professionnel.

Benjamin a justement choisi de traiter ce sujet dans le dernier article paru sur son blog physiquesperformance.com avec au sommaire deux parties bien distinctes :

– Le monitoring « Charge d’entraînement »

– Le monitoring « Etat de forme »

Pour accéder à l’article complet :

Contrôle et quantification de la charge d’entraînement : Exemple du Rugby – Partie 1/2

Contrôle et quantification de la charge d’entraînement : Exemple du Rugby – Partie 2/2

Suivre Benjamin Del Moral sur son blog :

 physiquesperformance.com

D’autres articles sur ce sujet :

% du 1RM, intervalles de répétitions et méthode du RPE pour les exercices de musculation par Xavier Roy

Fred Marcérou – 11/07/2013

Le Squat selon Aurélien Broussal-Derval

Aurélien Broussal-Derval est actuellement Conseiller Technique National à la Fédération Française d’Haltérophilie, Musculation, Force Athlétique et Culturisme (F.F.H.M.F.A.C.), ainsi que préparateur physique de l’équipe olympique russe de judo. Il est également co-auteur avec Olivier Bolliet des deux excellents ouvrages La préparation physique moderne et Les tests de terrain.

Dans cet article paru sur superphysique.org, il nous donne sa vision sur l’utilisation du Squat en préparation physique. Une vision pointue, qualitative, riche en informations quant à l’utilisation des différentes amplitudes et des différentes charges, à laquelle j’adhère totalement. La bibliographie est particulièrement riche.

Squat complet vs Demi-squat : lequel est le plus efficace ?

Back Squat profond 160kg
Shut up and squat !

Frédéric Marcérou – 19/06/2013